Bol d’Or Mirabaud : une édition d’enfer

ABC Arbitrage – Ville de Nice remporte l’acte 3 des ETF Series dans des conditions dantesques


Ils l’avaient annoncé : un orage était prévu pour la fin de la journée sur le Lac Léman. Interviewé sur la ligne de départ, Jean-Christophe Mourniac, skipper de Team PRO, le leader du classement des ETF Series, mettait en garde: « Il faut naviguer en bon marin puisque s’il y a ce qu’ils ont prévu, ça risque d’être violent. » La suite lui a donné raison. Pourtant à 10h00 du matin sur la ligne de départ le vent était timide. Un doux souffle de sud-ouest faisait frémir la surface du lac, peuplée des 466 bateaux participant à cette 81èmeédition du Bol d’Or Mirabaud. Le ciel, plutôt nuageux tôt le matin, se dégageait progressivement après le coup de canon lancé depuis le quai de la Société Nautique de Genève.

Les ETF26 se lançaient avec le reste de la flotte en direction est-nord-est pour passer la bouée du Bouveret à l’extrémité orientale du lac. Une bataille de vitesse était engagée entre Cool Runnings (DEN) et Team Pro (FRA), le leader du classement, vers le centre du lac. Luna (SUI) avait fait le même choix stratégique de rester plutôt au centre. ABC Arbitrage – Ville de Nice et L’Occitane était un petit peu derrière, très près de la côte française. Tixwave (SUI) avait opté pour le côté suisse et se battait contre la pétole. Autour de 15h30, quand les premiers bateaux de la catégorie M1 passaient la bouée du Bouveret, le vent était toujours light, le ciel vers l’occident commençait à s’assombrir et à devenir d’un gris-vert translucide qui ne promettait rien de bon. Vers 16h30, à l’approche du Bouveret, les catamarans volants signés Absolute Dreamer commençaient à accélérer. Team Pro, qui était en tête, avançait à plus de 24 nœuds, suivi de près d’ABC Arbitrage – Ville de Nice, qui avait bien remonté le classement, primé par son choix stratégique de rester près de la côte. A 17h30 le ciel s’est cassé dans un vrombissement apocalyptique et le vent est monté en l’espace de quelque dizaine de minutes à plus de 45 nœuds avec des pics à 65. La visibilité était nulle, des vagues rapprochées remuaient la surface du lac. Ce qui comptait désormais était la survie.  Team Pro, Luna, et Tixwave ont chaviré et abandonné la course. Seuls ABC Arbitrage – Ville de Nice, L’Occitane et Cool Runnings ont réussi à garder leur bateau à l’endroit. Les 2 premiers ont coupé la ligne d’arrivée, tandis que le troisième s’abritait dans un port.


Le chavirage de Team PRO. Credits NICOLAS JUTZI

Jean-Christophe Mourniac, Antoine Joubert et Tim Mourniac après le chavirage. Credits NICOLAS JUTZI

Jean-Pierre Dick, skipper d’ABC Arbitrage – Ville de Nice qui gagne l’acte 3 des ETF Series commente : « Il y a eu vraiment des conditions exceptionnelles. Je peux vous dire que 60 nœuds de vent avec un petit multicoque comme ça, c’est très impressionnant. » Il se dit très satisfait pour cette belle victoire qui amène le team an tête du classement des ETF Series. Cette édition du Bol d'Or Mirabaud, avec 212 abandons sur 465 inscrits, restera dans les annales comme l'une des régates les plus catastrophiques auxquelles des équipages professionnels et amateurs ont participé.

Absolute Dreamer

ETF26 foiling catamaran

7 rue d'Estienne d'orves
Base des Sous-Marins de Keroman
56100 Lorient FRANCE

+33 2 97 87 86 05

etf26@absolute-dreamer.com